Pour faire face à la pandémie, les gouvernements à travers le monde ont pris des mesures qui amènent aujourd’hui nombre de salariés à travailler différemment. Worklife, l’étude internationale d’ITWP consacrée à la vie au travail des salariés, s’est penchée sur cette situation inédite afin de comprendre comment les salariés font face aux changements qui découlent de la pandémie.

Les résultats de cette étude fournissent des enseignements précieux pour accompagner les organisations durant cette crise, que ce soit en matière de management, de communication, d’engagement des salariés et de gestion des ressources humaines. Et leur permettre de répondre aux préoccupations de leurs salariés que la pandémie n’a pas manqué de faire naître et qui doivent aujourd’hui s’adapter à une nouvelle forme de normalité. Pour les entreprises, de nombreux sujets s’imposent à l’heure où la communauté traditionnelle de travail a disparu :

  • Comment organiser le travail au quotidien et aider les salariés à évoluer dans les meilleures conditions possibles ?
  • Comment maintenir le sentiment d’appartenance à une communauté de travail et ne pas laisser se répandre les sentiments d’isolement et les craintes quant à la pérennité de son emploi et l’avenir de l’entreprise ?
  • Comment conserver l’engagement des collaborateurs ?

  • A travers cette étude menée début avril auprès d’environ 5000 répondants issus de 7 pays et de 3 continents (France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie, Etats-Unis et Australie), nous avons cherché à comprendre quel était le vécu des salariés durant cette pandémie et quelles étaient leurs attentes envers leur entreprise.